MOLIÈREEN VRAC

Note d’intention

Molière est un observateur du genre humain inégalable. Au travers d’une galerie de personnages il décrit avec humour, férocité et amour le siècle qui l’a vu naître, pourtant il fait résonner notre actualité.

Si nous pouvons nous en inquiéter d’un point de vue sociétal, nous continuons à nous en réjouir du point de vue théâtral et artistique.

« Molière en vrac » a le désir de rétablir cette proximité. Si notre vocabulaire a changé, nos obsessions, nos injustices et nos combats restent identiques à beaucoup d’égards : l’hypocrisie (« Le Misanthrope »), l’inégalité sociale (« Dom Juan »), le consentement      (« Tartuffe »)…

Le théâtre de poche que nous proposons au travers de six scènes emblématiques cherche à restituer une intimité entre Molière et le spectateur. Nous créons une proximité idéale pour l’écoute (public sur le plateau, salle de classe, place de village…). 

L’espace scénique est réduit, les costumes et les situations sont intemporels, chaque scène a sa propre identité sonore et spatiale et ses propres objets, souvent symboles de l’enjeu entre les personnages. Entre chaque scène, des vers, plus poétiques ceux-là, sont mis en musique. Cela rappelle les intermèdes proposés par Molière lui-même.

Le tout propose une sorte de balade, de playlist de « tubes » piochés dans son œuvre, qui n’a pas pris une ride.

Enfin, je ne cacherai pas mon désir de m’adresser en priorité aux jeunes spectateurs. Molière a souvent beaucoup de tendresse pour ses jeunes personnages. Comme les adolescents d’aujourd’hui, ils ont soif de liberté, d’émancipation, d’amour et de justice.

La force de l'objet - Virginie Fouchault
Il y a deux ans, il nous a été proposé à Valérie Berthelot (compagnie Art Zygote) et moi-même de travailler sur « Le Soulier de satin » de Paul Claudel avec une classe de terminales. Valérie est venue avec une valise d’objets pour aider les élèves à entrer dans chacune de leurs scènes. J’ai ce jour-là découvert des kilomètres de paysages, de situations, d’enjeux possibles. Comme un nouvel espace de jeu à la frontière du théâtre, du cinéma, du roman graphique. La possibilité de jouer sur les tableaux : plan serré, plan large. La possibilité de passer d’une situation extrêmement concrète à une plongée poétique. Jeu à distance, jeu incarné. Et une capacité à dessiner immédiatement l’enjeu d’une scène.
Théâtre d’Air
Création 2024
En création !
Spectacle autonome (salles de classe, places de villages..)

production Théâtre d’Air
mise en scène Virginie Fouchault
jeu Valérie Berthelot, Maxime Dubreuil, Karim Fatihi, Laurent Menez, Emmanuelle Trégnier, Sandrine Weiss, Cédric Zimmerlin
scénographie et lumières Jack Percher
création sonore Gérald Bertevas
administration et production Céline Moreau
photos Laurianne Marié
durée prévisionnelle 50 minutes
tout public à partir de 13 ans (classe de 4ème)


Pour obtenir le dossier de production, nous écrire.

Production
Théâtre d’Air

« … C’est que vous n’aimez rien des choses de la terre … »

Photographies de travail

Spectacle suivant
LongSéjour